Bourriner la balise alt : ça marche ! mais….

Bourriner  la balise alt : ça marche ! mais….

Quel référenceur en herbe n’a jamais été tenté de remplir allégrement une balise « alt » ? Pourquoi ne pas transgresser la simple phrase qui décrit l’image pour mieux la positionner sur les moteurs de recherche ? Et si le contenu est roi, est-ce que celà vaut pour les « alt » des images également ?

Petit rappel de la balise « alt » :

Si vous n’êtes pas habitué au html, l’attribut « alt » s’ajoute à la fin de la ligne de code dédié à l’image et permet de décrire celle-ci, notamment en l’abscence d’affichage (lien cassé, serveur hs etc…)

Par exemple : <img src= »monsite.com/images/ma-photo-de-fleur.jpg » alt= »photo de fleur »>

Utilisation du « alt » en référencement

Vous l’aurez donc compris, le « alt » a un intérêt d’enrichissement sémantique de la page mais surtout il permet d’optimiser une image pour mieux la classer dans le moteur de recherche dans la section dédiée. Celà permet d’avoir des visites via Google images notamment en plus d’améliorer la pertinence d’une page.

Google images représente en effet dans certains cas un point d’entrée SEO majeur, sur l’un des sites que je monitore c’est même le deuxième levier d’acquisition naturel !

exemple alt image

En plus d’aérer le texte et donc d’abaisser votre taux de rebond (qui est un signal de pertinence dans le ranking de Google), l’image se classera mieux si elle est entourée d’une sémantique qu’elle illustre parfaitement. Dans l’exemple donné plus haut, je vais m’arranger à ce que ma photo de fleur soit environnée d’un texte parlant de botanique ou de la nature afin d’optimiser son classement.

Vous augmenterez la puissance de cette pertinence en mettant un hotlink sur l’image, c’est à dire en affichant une image à partir d’un site partenaire. Attention, sinon vous risquez de vous faire taper sur les doigts 🙂 (à juste titre). Soyez donc corrects, demandez l’autorisation et citez la source.

QUID de ce alt alors ? Tu vas cracher le morceau ?

J’y viens, j’y viens ! Pour aller plus loin, j’ai donc testé cette balise alt en me disant « si j’écris un pavé de texte descriptif, comment Google va réagir ? ». Je sais que ce test a déjà été fait par nombre de mes confrères, mais plus sous forme de keyword stuffing et comme tout le monde le dit « tant qu’on y va pas, on ne saura jamais vraiment », j’ai voulu m’en rendre compte par moi-même.

J’ai donc (longuement) cherché un terme qui ne menait à aucun résultat pertinent et j’ai positionné 2 images entourée d’une sémantique similaire (mais pas identique) : une avec un alt dit « classique »>une seule phrase descriptive. L’autre avec un alt bien descriptif mais pas du keyword stuffing.

Le tout posté le même jour, et j’attends les résultats après la digestion de Mr Google 🙂

Les résultats des tests de la (sur) optimisation de la balise alt :

C’est la version de l’image avec le alt le plus conséquent qui remporte le ranking haut la main ! Non seulement Google l’a indexé plus rapidement mais en plus elle se classe bien plus haut sur la requête.

Alors est ce que je peux bourriner mes alts moi aussi ?

Je suis réservé, pour ne pas dire contre cette solution, voici pourquoi :

-Je ne suis pas à vrai dire certain que le ‘alt’ ait en lui-même aidé à ranker>celà a « artificiellement » enrichi le texte d’origine et donc aidé à rendre la page plus pertinente (en seo, plus c’est long, plus c’est bon)

-En admettant que celà fonctionne (d’autres tests tendent à le prouver), celà peut renvoyer un signal « spammy » et donc titiller les nombreux filtres auto de Google voire un Quality rater.

-On pourrait assimiler cette pratique à une certaine forme de cloacking : cacher du contenu à Google. Si le moteur le tolère sous certaines formes, je ne suis pas certain qu’il apprécie ce genre de pratique.

-Google prèfère généralement la sémantique environnante de l’image à sa balise alt : donc au lieu de capitaliser sur celle-ci, préférez passer du temps sur votre texte de la page dédiée 🙂

Pour aller plus loin sur le sujet :http://mickael.info/2013/02/21/test-seo-longueur-maximale-balise-alt/

 

 

Bourriner la balise alt : ça marche ! mais….
5 (100%) 2 votes

Articles SEO du même genre

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *