Mise à jour images de Google : une catastrophe tout court ?

Mise à jour images de Google : une catastrophe tout court ?

Déployée en France il y a quelques jours, la nouvelle version de Google images fait jaser. En effet, on l’accuse de couper une source de trafic devenue importante depuis des années selon le type de site que l’on possède. Mais quels en sont les véritables effets là où du business est en jeu ? Voyons celà avec quelques cas concrets

Petite présentation de Google images

Pour les béotiens, la firme de moutain view propose depuis des lustres de rechercher un mot clef dans ses résultats « images ». Cet outil est puissant, que ce soit en termes de benchmarking produit, de niches à idées, inspiration ou tout simplement pour trouver des photos et dessins pour illustrer ses documents et articles.

Rentrée parfaitement dans les usages, Google images est utilisé parfois en lieu et place de la recherche purement « web » quand on cherche quelque chose de particulier. Par exemple : Robe de mariée, idée de décoration chambre d’enfant, photo de la tour Eiffel etc… Et selon le type de site que l’on possède, être présent dans la partie « images » du moteur peut être très stratégique. Pour s’y référencer parfaitement, il existe de nombreuses techniques et celà peut s’avérer primordial pour son business.

 

Google image possède aussi la puissante fonction de recherche inversée, très utile pour remonter à la source originale ou pour vérifier si son contenu a été « piqué » sur d’autres sites.

Qu’est ce qui a changé sur la recherche par images de Google depuis le 7 Février ?

Google a donc déployé une nouvelle mise en forme de la recherche sur ce type de média en présentant les images dans un cartouche noir lors du clic au lieu du pop up. La grande différence est que l’on peut visionner et récupérer celle-ci en grand format et en qualité original sans être obligé de se rendre sur le site web qui l’heberge !

Par exemple sur la recherche « Final Fantasy XV », je clique sur l’image que je veux voir en grand :

exemple resultat recherche google images

Je la compare à l’image d’origine :

comparatif tailles images google

voleur vous dites ? 😉

 

Le monde du SEO a rapidement fait remonter l’info sur Twitter comme quoi les visites provenant de la recherche « images » identifiables dans le trafic référent sur les outils analytics, étaient en chute libre : logique.

En parallèle on parle de meilleure conversion à cause de cette nouvelle mise en page, notamment sur du e-commerce. J’ai voulu voir celà de plus près.

La réalité de cette mise à jour sur des sites de types « blogs »/ »galeries »

Je possède des sites dans ces catégories où l’image est prépondérante. Et bien evidemment, leur présence compte et voilà les résultats sur le trafic « référent »:

  • .site de type « galerie » : google image sur site galerie
  • .site de type « blog » : google image sur site de type blog

Sur ces 2 genres de sites web, on remarque le même décrochage le 7 février, et celà amène mathématiquement de la visite en moins. Sur des thématiques comme de l’affiliation par exemple, celà peut être catastrophique car j’ai ici des chutes jusqu’à près de 70% de trafic !

La réalité de cette mise à jour sur des sites de types « ecommerce »

Je sais que vous l’attendiez celle-là ;), voici donc sur la même période la tendance sur un site marchand où l’image a aussi un rôle important (car celà concerne des produits basés sur le design).

exemple image ecommerce google

Et effectivement, on retrouve ce qui se disait sur Twitter, à savoir une chute du trafic référent mais une explosion du « taux de conversion »  jusqu’à plus de 190% ! Tous les détenteurs de sites ecommerce se frottent les mains, mais ne vous réjouissez pas trop vite car voici la réalité du chiffre d’affaires :

ecommerce chiffre google image

La réalité fait mal hein ? Eh oui, mathématiquement vous avez moins de visiteurs quoiqu’il arrive et dans du flux massif, même si ça transforme mieux, le chiffre d’affaires risque d’en pâtir ! Car j’ai exactement les mêmes métriques sur d’autres boutiques  ! Sans parler des « termes environnants » illustré en head qui peuvent détourner l’internaute de sa recherche initiale.

Edit :

Suite à une remarque pertinente de @AzyMollo sur Twitter, il semblerait effectivement que le trafic des images soit maintenant pris en compte dans l’organique car ce n’est plus un « référent ». Mais celà ne change pas la mécanique initiale qui dispense l’internaute de venir sur le site final et donc, vous pouvez dire « adieu » aux effets de ventes connexes par la découverte de vos autres produits et services lors du clic.

Et ce ne sont pas des paroles en l’air, voici un comparatif sur une période similaire sur un site ecommerce alors que les positions organiques sont très stables :

trafic organique

Il y bien un effet direct et sur un gros site marchand ça peut se chiffrer en dizaine de milliers d’euros ! On retrouve cette même tendance sur les 2 autres types de sites montrés ci-dessus :

  • Site « galerie » : –76% de visiteurs « organiques »
  • Site « blog » : -14% de visiteurs « organiques »

Edit après 15 jours de datas :

Je confirme hélas la réalité de la baisse de ce trafic organique en le constatant sur le nombre de sessions et sur le chiffre d’affaires global. Cette mise à jour est réellement désastreuse pour pousser vicieusement à nous diriger vers les annonces.

edit google images

Ne perdez pas en vue que ce que « Google veut » (poke @julienringard 😉 ), c’est surtout que vous passiez à la caisse pour acheter ses pubs. Même si celà fait longtemps que j’en parle, je suis persuadé que les encarts images seront payants dans un futur proche. En conclusion, je dirais que cette mise à jour est plus vicieuse qu’il n’y parait et plus perturbatrice que le dernier pingouin.

Enregistrer

Mise à jour images de Google : une catastrophe tout court ?
4.33 (86.67%) 6 votes

Articles SEO du même genre

13 Commentaires

  1. Sur un vrai site qui génère du lead via les très belles photos de réalisations (une presta qu’on a payé dans ce but), je suis passé de 100+ vu/jour via image à… 1 hier.
    Je suis RAVI THERESE !!!

    Répondre
  2. Face à cette mise à jour de google image c’est quoi le hack pour retrouver du trafic via les images de son blog ?
    J’avoue que c’est un peu méchant de la part du géant à moins qu’il veuille nous forcer à utiliser Adword pour avoir du trafic. J’ai hate de lire les prochaines techniques pour garder son trafic image ?

    Répondre
    • il y a pas de « hack », ça fait parti intégrante de la machine google, après je pense qu’on peut inciter l’internaute à cliquer sur la page en se servant de ces images comme display.

      Répondre
  3. J’ai un client sur une thématique mode-tendance-jeune qui a perdu 50% de son trafic en 24h… son biz déjà précaire vient de tomber à l’eau… Surtout que cela ne sanctionne pas de mauvaises pratiques, là c’est Google qui ne fait plus son job d’intermédiaire… et quid des droits d’auteurs maintenant ? avant il y avait au moins le transfert de trafic comme élément de « rémunération » là c’est le vide…

    Répondre
    • ça me conforte bien dans l’idée que le trafic soit déplacé dans l’organique ou le référent ne change pas le problème : il y a moins de clics depuis les images car on est plus obligé de se rendre sur le site et donc bye bye une partie du business.

      Répondre
  4. Cette présentation n’est pas nouvelle, je me souviens l’avoir déjà vu l’année dernière (ou même en 2015), je ne sais plus dans quelle version de Google (.fr, .com ou .com.tw).

    Répondre
    • Oui elle était en test et deployée sur le .Com – bizarre qu’on ait pas eu plus de feedback des seo outre atlantique sur ce sujet !

      Répondre
  5. J’ai remarqué aussi une perte de trafic sur plusieurs de mes sites. C’est une plaie cette mise à jour. A titre perso, je perd un temps fou à cliquer sur les liens pour trouver des images.

    Répondre
    • Pourquoi cliquer sur le lien, quand tu peux facilement copier/enregistrer l’image directement depuis google ?

      Répondre
  6. N’est-il pas possible (cela demanderait une surcharge de travail) de « donner en pature » à google des images en petite taille avec un lien vers les « belles images » qui seraient dans un dossier non referencable par google ?

    Répondre
    • Je crois pas car en general Google aime bien les grandes images,et puis si ton image est petite/pourrie, je zappe pour aller chez ton concurrent 🙂

      Répondre
  7. bonjour,
    merci pour cet article,

    je suis perplexe, à combien était le taux de conversion + rebond du trafic images de vos sites ?

    mon site est dans la mode, et :
    – chute de 85% du trafic de Google Image pour février 2017
    – chute du CA de 60%

    par contre les cartes sont brouillées car moins d’animation commerciale en février + moins de newsletter + changement de prestataire SEA qui a fait n’importe quoi avec les campagnes (coupées pour en créer de nouvelles wtf ?), c’est-à-dire plus concrètement une grosse déperdition sur les canaux qui enregistraient des conversions,
    à l’inverse du trafic google image, qui sur 2016 n’a enregistré que 2 ventes et 78% de tx de rebond…
    l’attribution des conversions du trafic référent en modèle linéaire même à 90 jours n’impute que 12% du trafic à TOUS les sites référents.

    dans mon cas la causalité me semble moins forte, mais je souhaite confronter mon analyse à d’autres,
    pouvez-vous m’en dire plus sur vos stats ?

    Répondre

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *