10 choses insupportables que l’on demande systématiquement aux SEO

10 choses insupportables que l’on demande systématiquement aux SEO

Cet article détente relate les situations classiques rencontrées par ceux qui pratiquent le référencement en tant que consultant ou au sein d’une entreprise. Bien entendu s’ils sont là, c’est que je les ai tout d’abord vécu moi aussi ! 🙂 Alors je suis avec vous mes frères !

-Je voudrais que ma page d’accueil soit positionnée sur tous les mots clefs !

Si vous n’êtes pas Nike ou Disney, vous croyez sérieusement que vos visiteurs (organiques) atterrissent systématiquement sur votre page d’accueil ? C’est surtout la thématique et le contenu qui seront les premiers leviers. Vous comprendrez donc qu’ils arriveront la plupart du temps sur des pages spécifiques qui traitent d’un sujet car ce sont celles-ci qui vont ranker le plus facilement. Quand votre marque sera beaucoup plus connue, la part de la homepage grandira alors, mais au tout début ne vous attendez pas à celà à moins que vous ayez fait un spot TV sur TF1 en prime time :). Pour commencer il faut travailler la “longue traine” et donc des bonnes pages positionnées sur les bons termes.

-Combien je dois payer Google pour être premier une bonne fois pour toutes ?

Vous pensez que c’est vos concurrents n’y ont pas pensé avant vous ? Google vous renverra obligatoirement vers son service ‘google adsense’ ou ‘google adwords’ pour vous faire cracher le porte-monnaie. C’est un business-modèle plus intéressant pour lui. La firme ne s’affiche pas ou peu avec des grosses sociétés ‘partenaires’ mais les lignes ont bougé récemment (notamment avec la Fox pour la promotion de series), alors peut être qu’un jour on pourra répondre quelque chose à cette question – mais pour le moment oubliez :).

-Vous pouvez pas pirater mon concurrent pour qu’il soit déclassé ?

Ça y est, votre client a vu un reportage avec des Russes et des Chinois qui font tomber des gros sites et il pense que celà est un moyen “facile” de débroussailler la forêt de concurrents autour de lui. On appelle celà le “Négative Seo” ou “Nseo” et on va pas se mentir c’est une réalité non seulement dans le monde des entreprises mais aussi dans le monde des référenceurs. Les mésaventures de mes confrères Thomas Cubel et Olivier d’Abondance qui reçoivent tous les mois des liens pourris vous le confirmeront. Non seulement cette méthode est dangereuse car si vous vous faites prendre la main dans le sac, vous risquez gros au pénal mais aussi c’est clairement par très “fair” de votre part. Si vous en venez à ce niveau de bassesse, c’est que vous n’avez pas foi en ce que vous faites !

-On est obligé de mettre du texte ? C’est moche !

Non t’as raison google est assez intelligent pour bien classer ta page grâce aux jolies images de 4Mo chacune, uploadées en plein pot pour garder la qualité  .raw d’origine et tant pis pour ceux qui n’ont pas la fibre ! Plus sérieusement, Google a encore confirmé récemment que la qualité du contenu (et sa densité) était un critère de pertinence majeur, donc on se retire les doigts et on travaille !

-(Pour un site tout neuf qui a 2 jours) Pourquoi je ne trouve pas mon site en première page quand je tape un mot clef ? (concurrentiel bien sûr…)

Ah oui, je n’avais pas appuyé sur le bouton “soumettre à google” ! Et c’est vrai que vos concurrents sont absents et que le site est tellement pertinent et populaire qu’il devrait être déjà en page une bon sang ! Pour que le site ranke bien, il faudra du temps : plusieurs mois voire un an ! (En tout cas avec des techniques ‘sous le radar’) 🙂

-Est-ce qu’on pourrait convenir d’une rémunération à la performance ? Histoire que je ne paie pas pour rien  !

Oui, oui, d’ailleurs ça sera bon pour la réputation des SEO quand votre site se sera pris un pingouin et un panda dans quelques semaines après la fin de la presta. Pour répéter ce que tous les consultants honnête vous diront sur le sujet : on ne pas promettre un classement, on peut juste assurer de tout faire pour que le site se positionne le plus haut. Mais tant que Google ne rendra pas public son algo et l’ensemble de ses critères de classement, personne ne peut rien vous promettre là dessus. Et si c’est le cas : fuyez !

-J’ai une idée : On va créer plein de sites qui vont parler que de ma marque ! C’est pour faire des liens !

On appelle celà un réseau de sites : ça marche mais faut être beaucoup plus malin. Même des pros se sont fait dégommer alors vous croyez qu’avec votre réseau de blogs pourri fait sur overblog et blogspot dont chaque article renvoie plusieurs liens ancrés vers votre site cible, Google ne va pas vous voir venir ? 🙂

-Pour être bien positionné, vous pouvez mettre  mon “mot clef”, partout sur la page ? Là il n’est pas assez présent…

Effectivement, je vais le répéter des centaines de fois, de préférence en footer en blanc sur blanc. Et j’imagine qu’un Quality rater de chez Google n’y verra que du feu. Les moteurs sont maintenant bien mieux armés pour comprendre votre contenu alors soignez-le et n’en faites pas trop.

-J’ai participé aux forums avec un lien dans ma description de message sous un pseudo ” Joseph de monsite.com” pour faire de la pub, vous en pensez quoi ?

Autant signer ses meurtres en y mettant son adresse et son numéro de téléphone tant qu’on y est ! 🙂 Non seulement votre site a tous les signaux pour se faire dégommer par Google mais en plus vous lui facilitez la tâche en lui indiquant le chemin ! Sans parler du fait que les membres et modérateurs du forum vous prennent pour un gros spammeur et que le signal renvoyé est péjoratif pour votre marque. La participation aux forums peut fonctionner mais celà va vous demander du temps et de participer aux sujets pour que votre marque n’apparaissent pas au grand jour.

-Mon concurrent a 1150000 liens, j’en veux plus que lui !

Pas de soucis, j’allume Scrapebox  et vous serez riche et célèbre? Quelques milliers de liens en 24 heures issus de commentaires de blogs paraitront tout ce qu’il y a de naturel 🙂 ! Pour pondérer cette ironie, on peut se trouver dans un secteur d’activité lié à de la saisonnalité et donc avoir des sites “poubelles”, c’est à dire qu’on envoie volontairement au casse-pipe un site que l’on bourrine au maximum pour profiter d’un événement particulier : coupe du monde, fête des mères etc… afin de se positionner à un instant “t”. Mais si vous optez pour un site de marque qui doit perdurer dans le temps, soyez patient et discret. Et puis qui vous dit que votre concurrent n’a pas un profil de liens personnalisables s’il en a autant (liens footer ou site wide, commentaires de blogs ancrés…) – analysez-le avant d’agir.

Voilà pour les commentaires les plus représentatifs que j’ai souvent rencontré, si vous avez des anecdotes, n’hésitez pas à m’en faire part, je les publierai ! 😉

référenceur pas content

10 choses insupportables que l’on demande systématiquement aux SEO
5 (100%) 2 votes

Articles SEO du même genre

6 Commentaires

  1. Hello,

    Pour les BL, je pense en avoir moins que Olivier, je suis sur un palier nettement plus bas qu’un vrai nseo, mais des liens pourris avec un environnement spam, du keyword stuffing, des contenus de merde autour et toujours en provenance de la même personne m’a fait viré tous ces liens… Ca m’a fait perdre quelques places tout de même, ça commence à remonter.

    Joli article sinon, je pense qu’il y a un travail pédagogique à faire, il faut mettre les points sur les i pour que le SEO soit mieux compris.

    Répondre
    • Hello Thomas,
      oui tu as raison, je sais qu’Olivier en a beaucoup (il m’en avait parlé) et je sais qu’il passe beaucoup de temps à les désavouer.C’est vrai que quand il est bien fait, le travail de NSEO est difficile à retracer. Pour le travail pédagogique, je suis entièrement d’accord, beaucoup pensent que la discipline est une “science” à tort 🙂

      Répondre
  2. Et oui… “welcome to our world” petit Scarabée. Et le pire c’est que meme quand tu es inhouse chez un pure player et qu’a priori les gens sont censé s’y connaitre un peu plus et bah non tu continue a entendre ce genre de questiona la con.

    Je crois que celle qui me donne le plus envie de taper dans une glotte c’est la fameuse “On est obligé de mettre du texte?”

    Uoooooh putain! Comment elle me donne des envies de meutres celle la… surtout que ca va faire 12 ans que je l’entends

    Répondre
    • Oh t’inquiètes pas, même si je suis resté dans mon terrier, je suis déjà un vieux scarabée SEO “in house” ;). Pour le texte, c’est vrai que les clients raisonnent souvent comme si leur site était un dépliant de vacances sans penser que le moteur lui, il veut de la sémantique à bouffer ! Mais perso, la chose qui m’énerve le plus c’est qu’on pense souvent qu’en SEO t’appuies sur un bouton et tu dois être au sommet dès le lendemain – et comme ce n’est pas du travail visible (sauf si tu fais du reporting mais alors là, je te dis pas le temps qu’on y passe !), on a l’impression que tu fiches rien 🙂

      Répondre
  3. Bisou pour “On est obligé de mettre du texte ?”. 80% des points de tension lors d’une prestation.

    J’hésite à faire un article dédié au sujet avec des exemples concrets mais ça risquerait de fâcher beaucoup de clients :).

    Heureusement, la sortie de 1.fr et les exemples sémantiques qu’il donne aident à faire réfléchir les amateurs de pages vides.

    Erwan.

    Répondre
    • Salut Erwan,
      oui et je te parle pas de la remarque “si on met du texte, c’est pas trop spammy” ? :)J’aurais pu aussi citer les sources, mais je reste correct, je préfère en rire !

      Répondre

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *