Le Seo en 2018 : Travailler plus pour gagner moins ?

Le Seo en 2018 : Travailler plus pour gagner moins ?

Encore une article sur le “futur du seo”, oui mais ici pas de prédictif, juste une constatation des évolutions du métier qui vont surement se cristalliser en 2018, sauf surprises :). Ceux qui ont traversé plusieurs générations dans ce métier l’ont constaté : il faut beaucoup plus de connaissances et surtout beaucoup plus de travail pour ne serait-ce qu’avoir des résultats similaires.

1er punch : Mobile first et adwords

On ne va pas se mentir, les visites dites “organiques”, issues des moteurs de recherche donc Google pour la majorité – pour ne pas dire la quasi totalité- représentent encore le levier maximum de trafic vers un site internet.

Mais leur part risque de diminuer fortement pour la plupart des acteurs du web. Une mise à jour qui a fait mal est l’apparition des 4 publicités adwords au dessus des résultats  naturels avec un design qui les noient complètement de leur aspect “commercial” (une étude sur le sujet avait démontré qu’une partie des internautes n’avaient même pas vu qu’il s’agissait d’annonces). Même si la grande implantation des “Ad block” a tendance à minimiser un tant soit peu la tendance. Les visites se faisant désormais majoritairement depuis les devices mobile, les liens de la page de résultats dits “organiques” sont bien bas.  L’index “mobile first” ne va sans doute pas arranger les choses.

publicite google mobile

Bien entendu la progression de la recherche vocale en complément de l’usage mobile a amené bon nombres de positions 0 (réponse immédiate, utilisée par les Home assistants) assez chaotiques qui a pour but de se passer du site internet diffusant l’info afin que vous restiez complètement dans l’environnement “Google” et je ne parle même pas de “L’AMP” qui vous mets votre site en google.com/amp/votresite hein 🙂

2eme kick : La monétisation et l’UX.

Beaucoup de SEO ont posé le problème de la monétisation liée notamment à l’AMP. Le mobile représente selon la FEVAD seulement 16% des achats en valeur, et certains produits complexes ne supportent pas l’expérience utilisateur délivrée par ces devices. (Essayez de faire un livre photo sur un site classique vous verrez de quoi je parle)

fevad 2017 mobile

L’UX, la fameuse “expérience utilisateur”, est qui plus est de plus en plus prise en compte dans les critères de ranking pour donner des indices au moteur de l’intérêt suscité par votre site interne : Rétention, pogo-sticking… amenant les webmasters à être beaucoup plus fins dans l’aspect navigationel , sémantique et graphique de leur site et les SEO à s’y intéresser grandement désormais !

L’UX parlons-en d’ailleurs, car pour se positionner, on utilise pas mal les “landing pages” sur les sites internet et autres MFA, cocons sémantiques etc… quel que soit la forme, il devient de plus en plus difficile de transformer l’internaute en “lead”. D’une part parce que celui-ci est habitué aux ficelles trop grosses en terme de publicité, d’autre part parce qu’il y a certainement des ecommerçants sur votre niche en qui il a beaucoup plus confiance. Rien d’impossible, mais il faudra alors apporter un maximum de réassurances à votre site internet pour déclencher le lead et/ou l’achat et de surcroît avoir des notions en e-marketing beaucoup plus solides.  On va sans doute faire du “content marketing” comme nos confrères américains 🙂

Ne parlons pas non plus des moyens à mettre en oeuvre pour pousser des sites de niches – PBN et compagnie – qui ne sont pas accessibles aux petits budgets. Pour rentabiliser, il vous faudra taffer comme sur un véritable site de ‘marque’. Gagner de l’argent en passif n’est pas impossible, mais celà vous demandera d’y mettre du temps et des moyens.

Devenir une marque ou mourir, est-ce que le seo a un futur ?

La dernière étude Semrush montrait que le premier “ranking factor” était le trafic direct. Bon je ne vais pas refaire le débat sur la causalité et la corrélation qu’on retrouve encore ici. Mais comme certains SEO l’ont souligné, les recherches sur les marques faussent complètement cet aspect et montrent l’importance du Branding.

seo leboncoin

Source: JDN

Un des meilleurs moyens de survivre aux soubresauts algorithmique de notre ami Google, c’est en effet de travailler et de capitaliser sur le travail de marque. Peu évident, car celà ne se mesure pas et demande d’avoir un vrai travail de fond purement marketing et ce n’est pas donné à tout le monde.

C’est pour celà que les marques existantes en mortar travaillent beaucoup le click and collect, jouent le jeu des influenceurs, font de la pub TV pour leur site etc… et que les géants du web veulent être présents sur le terrain pour capitaliser sur leur image de marque “trustée” afin d’exister sur le cross-canal. (Le dernier exemple en date avec Amazon qui va ouvrir ses propres boutiques en France).

marque influenceurs

Les acteurs du web puissants ou historiques sont aussi devenus des ‘marques’ (aussi grâce au SEO) et leur branding leur suffit pleinement pour exister car un maximum de recherche se fait sur leur nom  ou sur des dérivés : “monsite.com” ou “objet pas cher monsite”. Par exemple: Cdiscount, Leboncoin, priceminister… Le seo n’étant qu’une couche parmi d’autres d’acquisition clients. Ces marques historiques sont depuis tellement longtemps dans le paysages que le capital de confiance passent en majorité par elle que par votre MFA ou petit site ecommerce.

magasin amazon

C’est pour celà que de nombreux outsiders veulent se positionner vite et être repérés en tant que “marque” pour pouvoir lorgner sur le marché physique. Et c’est une bataille compliqué où il y aura des pertes. Dans les nouveaux phénomènes “hors web” on peut noter aussi la montée fulgurante des applications marchande de type “Wish” ou “Joom” qui trustent les premières places en termes de téléchargement sur les stores Google et Apple qui ont bien compris qu’il y avait aussi par ce biais une opportunité d’exister.

Pour 2018, le SEO risque encore un peu plus de se fondre dans le métier du marketing pur et sur ce point je rejoins l’avis de certains qu’il y a une réelle mutation du métier.

Avis complémentaire sur le sujet :

 

 

 

 

 

Le Seo en 2018 : Travailler plus pour gagner moins ?
3.6 (72%) 5 votes

Articles SEO du même genre

1 Commentaire

  1. Merci pour cet article plein de bon sens!

    J’ai moi aussi le sentiment que le traffic mobile est en train de changer vraiment la donne, et c’est beaucoup plus dur d’avoir des taux de conversions stables, voire qui augmentent, sans passer par des régies publicitaires.

    Répondre

Poster le commentaire

You have to agree to the comment policy.