[Test] Le nouveau crawler sémantique de Seoquantum

[Test] Le nouveau crawler sémantique de Seoquantum

Seoquantum présente son nouvel outil : le Crawler Sémantique

Quelle est l’utilité de ce nouveau crawler ?

Dans le SEO, le temps est souvent le paramètre le plus difficile à gérer, pour moi c’est clairement l’ennemi. En effet le métier nous oblige à croiser de nombreuses données pour faire évoluer la stratégie d’un site web. Si comme moi, vous êtes nombreux à croiser les analyses de différents outils pour des besoins spécifiques, cette nouvelle feature devrait clairement vous aider.

Si vous êtes amené à gérer de très gros sites, n’importe quel tool qui peut vous aider à vous faire gagner du temps est toujours le bienvenu. Ici en l’occurrence, c’est sur le contenu que celà se passe.

Si lorsqu’on créé du contenu éditorial, tout est simple à optimiser, l’approche n’est pas tout à fait la même avec du texte existant. Un des gros quickwins en SEO à la mode en ce moment est la retouche éditoriale pour améliorer la pertinence sémantique d’une page.

En effet, il arrive que des pages ne se positionnent pas car insuffisante en terme de maillage interne, backlinks et contenus, ou pire, ne se positionne plus. En effet, Google peut très bien décider (afin de coller aux remontées des users) de changer l’intention de recherche.

Par exemple, dans certains secteurs ecommerce, on trouvait il y a moins de 2 ans des pages catégories en première page de Google, il lui préfère désormais des pages informatives et autres tutos (je pense au milieu de la décoration notamment). Votre approche sera donc complètement différente et votre texte à revoir.

Pour optimiser tout celà, j’utilisais nos amis Google Analytics et Search console et je récupérais les url pour les passer dans un screaming frog ou Oncrawl pour déterminer les inrank (maillage interne et profondeur de la page). Puis je checkais le ranking de chacune des pages pour voir laquelle mérite d’être optimisée en la passant dans un outil d’analyse sémantique type SEOquantum.

Désormais un seul bon crawler  vous permet de faire tout celà en une seule et même opération ! C’est à dire monitorer votre site et mesurer la pertinence sémantique de vos pages !

Présentation plus en détails du crawler Sémantique de Seoquantum :

L’outil nous donne donc un score de santé global, histoire d’avoir une vue générale sur le chantier à entreprendre ! 🙂 En l’occurrence, vous trouverez les principales thématiques détectées et les ancres utilisées.

santé site seo

Le tableau de bord présente ensuite trois gros “blocs” :

  1. Le Maillage Interne
  2. Le contenu & Sémantique
  3. La technique

Maillage interne:

De nombreuses fonctionnalités sont intéressantes et toutes sont utiles à différents niveaux, j’aime particulièrement le contenu long qui ne bénéficie pas ou pas assez du page rank interne. C’est à dire que ce sont des pages qui mériteraient d’être poussées dans le maillage interne. Un bon maillage stratégique peut vous faire gagner de précieuses positions !

proximite-semantique-2

Là où l’outil fait très fort, et c’est sans doute sa puissance principale : il vous suggère depuis quelles pages faire votre maillage interne par rapport à leur proximité sémantique ! Vous aurez ainsi le bon page rank thématique. Si sur des petits blogs, cet outil ne vous parle pas, croyez-moi qu’il est plus qu’utile quand vos sites font plusieurs milliers de pages ! Il est même possible de voir page par page les thématiques les plus présentes pour affiner vos champs lexicaux.

proximite-semantique

Contenu & Sémantique

contenu semantique

Là aussi on retrouve beaucoup d’outils pour optimiser le contenu, et sans surprises c’est l’un des points forts du crawler sémantique. La chose la plus intéressante à mon sens, c’est l’outil de détection des pages orphelines mais aussi celles qui sont orphelines via le contenu : c’est à dire qu’elles sont envoyées via le sitemap mais pas via du lien in-text. Il faut savoir qu’en termes de signal, le lien in-content, c’est celui qui envoie le plus de “puissance”, c’est donc un levier précieux.

D’autres tools permettaient déjà d’identifier les pages orphelines, mais personnellement je ne les trouvais franchement pas pratiques. Ici, le gros travail en terme d’interface donne une facilité de mise en oeuvre et un gain de temps conséquent.

Même remarque pour le contenu dupliqué détecté et pour les Contenus cannibalisés, plus difficiles à mesurer en général.

Technique

Cette partie est assez “attendue” et commune, mais c’est quand même rudement bien pratique de l’avoir sous les yeux au même endroit que les autres fonctionnalités plus spécifiques. On retrouve donc des choses comme les analyses d’absence de balise title ou des balises trop courtes… parfois utile surtout sur des gros sites, on a souvent des surprises 🙂 !

L’onglet “Pages internes”

Il permet de voir dans le détails toutes les pages crawler et de les trier selon leur Page Rank Interne, qualité sémantique, cluster, longueur etc… indispensable lorsqu’on fait du checking à la main.

Sitemap

Si vous avez aimé comme moi la data visualisation des dernières versions de screaming frog, vous allez adorer celle de Seoquantum ! Terriblement efficace, elles permet de voir en un seul coup d’oeil, l’étendue des dé… euh, l’état des lieux de votre maillage interne.

dataviz

Vous pouvez déplacer les blocs de pages, voir leur niveau de “puissance interne”, zoomer sur certaines parties et le must : chercher des pages en particulier !

dataviz2

En conclusion :

Prioriser ses tâches, c’est difficile en SEO et Seoquantum avec son crawler sémantique fait clairement un défrichage très utile ! Il ne remplace certes pas votre bon sens, mais pour établir un plan d’action efficace, son approche via la “sémantique-first” est assez unique dans le milieu des outils SEO. Ceci combiné à une UX agréable et une politique tarifaire “on demand” le rend clairement indispensable pour tous ceux qui ont dans leurs tâches de l’optimisation SEO on site.*

test seoquantum

Pour en savoir plus sur Seoquantum :

 

 

[Test] Le nouveau crawler sémantique de Seoquantum
5 (100%) 5 vote[s]

Poster le commentaire

You have to agree to the comment policy.