Comment Hacker Youtube par Bastien le Pirate

Comment Hacker Youtube par Bastien le Pirate

Suite à un article sur le SEO sur youtube, je suis tombé sur la chaine de Bastien le Pirate, un “jeune” Youtubeur qui teste  des choses pour grossir de manière assumée. Mais là où pas mal de Growthackers vante leurs techniques en faisant une poignée de vues et d’abonnés, Bastien a explosé les compteurs en la matière et ce, en un temps record. Il a gentiment accepté  de nous dévoiler quelques-uns de ses secrets dans cette interview.

Lancé en Decembre 2016, et sur une thématique webmarketing/seo, Bastien compte à l’heure où j’écris ses lignes près de 15000 abonnés ! Très loin devant la quasi totalité des personnalités de ce milieu, qui se sont lancés dans l’aventure Youtube. C’est bien beau d’expliquer comment on fait pour avoir beaucoup de vues, mais quand la vidéo n’en compte que quelques centaines, ce n’est hélas pas crédible. Bastien, lui, a appliqué ses techniques et découvertes pour faire plusieurs centaines de milliers de vues : du 100% concret ! Mais comment a t’il fait pour prendre tout le monde de court ?

Bonjour Bastien, tu es mine de rien un nouvel arrivé sur la sphère youtube, est-ce que tu peux te présenter pour celles et ceux qui ne te connaitraient pas encore ? Quel est ton cursus scolaire/professionnel notamment.

Je suis un créateur de contenu sur Youtube (à 80%) et je gère la chaîne “Bastien le pirate” (une de mes 3 chaînes) sur lequel je cherche à donner plein de tuyaux pour les entrepreneurs en ligne (et en herbe) ! Concernant mon cursus, je suis issu d’une école de commerce et j’ai travaillé plusieurs années en finance/compta.

J’ai décidé de changer radicalement de domaine, un boulot fait à 90% de chiffres, ce n’est pas pour moi. Pour expliquer cette erreur de parcours, ma psychothérapie en 10 secondes : Dans ma famille nous sommes 6, et sur 6, 4 sont profs de maths et une est financière.

Etant le plus jeunes des 4 enfants, il y a fort à parier que je me sois laissé influencé par les membres de ma famille ! Leçon apprise : Toujours s’écouter soi-même en priorité et suivre son insctinct

Qu’est ce qui t’a motivé pour te lancer sur youtube ? Et pourquoi ce média en particulier ?

J’ai toujours été quelqu’un de créatif. Quand j’étais petit, je m’essayais déjà au vieux caméscope de mon père en me filmant en train de faire du skateboard ou en train de faire des jongles avec un ballon de foot. Je me rappelle que j’écrivais même des petits scénarii que je tournais ensuite ! Puis est venu, le collège, le lycée, les études, et ces fameux “trouve toi un boulot normal et bien rémunéré”, “pense d’abord à la sécurité financière” qui surgissent et qui ont littéralement mis au placard ma créativité.

bastien le pirate youtubeur

Ce n’est que récemment que j’ai décidé de laisser de nouveau place à ma créativité en me lançant sur Youtube. Ma première vidéo en ligne date d’août 2015 sur la chaîne “The Blind Brothers”, chaîne de blind tests crée avec mes frères (nous sommes de gros fans de musiques !) et je me suis tout de suite pris au jeu. Quelques mois après, j’ai décidé de montrer ma tête sur la chaîne “Mas Bas Bule Perancis“, chaîne indonésienne (l’Indonésie est mon pays coup de coeur) où je parle exclusivement en indonésien (si si !).

Et petit à petit, je me suis rendu compte que ces expériences “Youtubesques” m’avait apporté de nombreuses compétences en SEO, Stratégies Youtube/Facebook, … Alors, je me suis dis que j’allais partager tout ça pour en faire bénéficier le plus grand nombre !

Je pense qu’il y a encore beaucoup de choses à faire sur Youtube. Bien sûr on peut toujours se dire “si seulement je m’étais lancé en 2010…” (que l’on peut rapprocher d’un “si seulement mes parents avaient investis dans l’immobilier avant 1997…” ou “si seulement j’avais acheté de l’or en 2008…”). Bref, ce qui est fait et fait et je persiste à dire qu’il y a encore des débouchés sur Youtube ! En outre, la génération Z (né avec internet) est l’audience la plus active sur Youtube et les clients potentiels de demain (Eh non je ne perds pas le nord !). La génération Y (né avec l’avènement de l’informatique) représente aussi une grosse audience à ne pas négliger. Enfin, la denrée le plus rare aujourd’hui est l’attention. Aujourd’hui, tout est bon pour capter l’attention (certains l’ont bien compris !) et la vidéo demeure un très bon moyen de capter l’attention d’un utilisateur, à condition que le travail soit de qualité, cela va de soi.

Tu as testé et mélangé plusieurs thématiques sur ta chaine, d’où t’es venue cette orientation vers le Growthacking (webmarketing, seo…), tu t’intéressais déjà ce sujet ?

Au début j’ai commencé à parler à la fois de webmarketing et de développement personnel. Je me suis vite rendu compte que de parler de développement perso m’ennuyait et surtout que des gens plus motivés et plus experts que moi le faisaient très bien, et j’ai décidé de me focaliser uniquement sur la thématique webmarketing/business en ligne.

Je n’ai que peu abordé le growth hacking mais je compte vraiment fournir du boulot sur le sujet car je sens qu’il y a une demande et beaucoup de jeunes sont très curieux sur le sujet. Je m’y intéresse depuis quelques temps, j’ai quelques bouquins de growth hackers américains et je consulte régulièrement des blogs ainsi que des chaînes Youtube, notamment “Startup Food”, la chaîne de The Family (un des incubateurs leaders en Europe et spécialiste du Growth hacking).

Pour l’anecdote, il y a un bout de temps, j’ai même candidater pour intégrer la formation growth hacking “Lion” de The Family. J’ai été recalé direct ! Il faudrait que je retente, maintenant que j’ai fait mes preuves, j’ai peut-être mes chances !

On ne va pas tourner autour du pot, tu as fait un véritable bond suite à ta vidéo sur l’étude de cas du youtubeur “Micode” avec plusieurs centaines de milliers de vues où tu as testé plusieurs techniques d’optimisation prises en compte par l’algorithme – on peut dire que ça a marché ! Tu as atteint ton objectif ou tu es resté juste curieux de ce que t’allait avoir en retour ?

Je vais être transparent : J’ai décidé de me lancer tardivement (fin 2016) dans une thématique très concurrentielle, mon ton a tout de suite plu aux gens et ça a contribué à faire démarrer ma chaîne. Mais en toute honnêteté ce n’était pas suffisant et il me fallait trouver un moyen pour grossir rapidement.

J’ai donc en quelque sorte “hacké” Youtube en surfant sur un buzz (Micode a débuté sa chaîne en janvier 2017 et est à aujourd’hui à plus de 200.000 abonnés !). Ca a très bien marché pour moi puisque j’ai multiplié mon nombre d’abonnés par 20 en 3 semaines.

Bien sûr, une partie de mes nouveaux abonnés se sont abonnés juste parce qu’ils ont apprécié l’analyse et le ton décalé que j’employais dans cette vidéo. J’ai d’ailleurs eu pas mal de désabonnements ensuite. Chose que j’avais tout à fait anticipée. Donc mon objectif était clairement de croître et être visible.

Pour simplifier, il y a deux étapes dans le processus :
1/Faire croître sa chaîne de façon quantitative afin de gagner en visibilité et en autorité via la preuve sociale (nombre de vues, d’abonnés, de likes, etc…)
2/ Parmi cette audience quantitative, affiner en fidélisant les utilisateurs qui apprécient vraiment mon travail et à qui j’apporte une réelle valeur

A l’heure actuelle, je considère l’étape 1/ comme réalisée, je suis en train de réaliser l’étape 2/ (qui pour le coup est beaucoup plus motivante et satisfaisante !).

Quelle est l’astuce qui a fait la différence, disons celle qui a pesé le plus lourd ,selon toi ? Prévois tu de refaire ce genre de test avec d’autres tips ?

Quelques jours plus tard, j’ai réalisé une seconde vidéo intitulée “Hacker Youtube grâce à Micode en 11 étapes”, où j’expliquais concrètement comment j’avais procédé. Je précise que je n’ai expliqué qu’une partie, il me reste plein de secrets non dévoilés ! L’opportunité que j’ai saisi a été d’utiliser le nom de Micode comme mot-clé. Beaucoup de créateurs de contenu cherchent à croître en utilisant des noms d’influenceurs (Norman, Cyprien, Squeezie).

Le problème est que ces noms sont déjà extrêmement bien référencés et qu’on peut déjà trouvé des centaines de vidéos qui s’y réfèrent. C’est donc quasi impossible de se positionner sur de tels noms. Mon astuce a été de surfer sur un type qui avait une croissance exponentielle mais qui n’était quasiment pas positionné.

En effet, le nom de Micode n’apparaissait que dans 5 vidéos, donc dans le pire des cas je me retrouvais en 6ème position ! En optimisant ma vidéo, j’ai même réussi à me positionner quelques temps en première position, devant toutes ses vidéos. A l’heure où je réalise cette intereview, j’apparais en 3ème position , donc devant la majorité de ses vidéos (Not too bad !).

Comment expliques-tu le fait d’avoir reussi là où la quasi totalité des grands SEO et Webmarketers peinent à fédérer leurs abonnés (webrankinfo: 687 abonnés, abondance : 1000 abonnés et même les celebres search engine land: 5900 abonnés….) ?

Je pense que le ton que j’utilise plait à beaucoup de gens. J’essaye de mettre une petite dose d’humour qui donne un petit côté fun à la chaîne. Du fun mélangé à du webmarketing, on a rarement vu ça ! En plus de ça, je me suis crée tout un univers assez cartoonesque qui mixe le business et la piraterie (soit dit en passant je lis One Piece depuis que j’ai 14 ans !) qui plait beaucoup aux jeunes.

Idéalement et de façon assez large, je vise les 18-35 ans. J’ai 29 ans et je pense que c’est un “bon” âge. Ça me permet de me positionner comme le “grand frère plein de sagesse” pour ceux qui sont plus jeunes que moi, et comme un “jeune plein de trucs et astuces” pour ceux qui sont plus âgés que moi.

Je crains malheureusement que l’âge puisse être dans certains cas une source de discrimination. Je pense notamment à Antoine BM qui du haut de ses 21 ans s’était imposé comme un leader en terme webmarketing/entrepreunariat/nomadisme digital et qui a pourtant du essuyer de nombreuses critiques en provenance de ses détracteurs, et je suis convaincu que son âge a joué. Cependant, ces détracteurs ne doivent pas être un frein à la créativité. J’ai eu de nombreuses critiques suite à mon “hack” sur Youtube. Je reçois encore régulièrement des messages d’insultes. Toujours se dire à soi-même “Je n’ai que faire de la jalousie des autres”.

Tu penses que tu as répondu à des attentes ou que tu as crée une communauté ?

Je pense réellement avoir fédérer quelque chose. Je gère un groupe Facebook (“Les pirates de Youtube”) et j’organise de temps en temps des petits événements à Paris. On parle de Youtube, de Facebook, d’Amazon, de SEO, de business en ligne, le tout dans un bar, dans la bonne humeur et une pinte à la main ! J’adore réunir les gens, je me considère comme un “entrepreneur social”, et cette sorte de “bénévolat” qui vise à faire rencontrer les gens est quelque chose que j’apprécie au plus haut point.

Un de mes rêves (j’en ai beaucoup !) serait qu’à terme, ce genre de petits événements aient lieu dans toute la France, et que les “pirates” de tout bord puissent se réunir et partager une passion qui leur est commune. En tout cas, j’espère pouvoir continuer à organiser ce genre de petits événements conviviaux.

Je pense être quelqu’un de humble et modeste et j’aime les choses simples. Je suis conscient cependant que personne n’est à l’abri de prendre la grosse tête en cas de succès. Je me force toujours donc de me rappeler qu’un jour mon compteur d’abonnés affichait 0.
Concernant ma chaîne Youtube, les commentaires/likes sont des indicateurs intéressants qui me permettent de jauger la valeur réelle que j’apporte à mon audience. Les indicateurs sont plutôt bons donc je pense que mes vidéos ont une réelle utilité.

Est-ce que ces vents positifs te poussent à aller dans cette direction de thématique ou tu as d’autres idées ? Quels sont tes projets dont tu peux déjà nous faire part ?

Mon objectif en arrivant sur Youtube était clairement de gagner ma vie avec, que ce soit sur ma chaîne française ou sur ma chaîne indonésienne. Je distingue ce que j’appelle la “soft monetization” (revenus publicitaires, affiliation) et la “hard monetization” (vente de produits). Un de mes projets actuels est de passer de “soft” à “hard monetization” sur ces deux chaînes.

Sur la française, je vais commencer à produire des formations poussées qui seront destinés aux plus motivés et qui souhaitent vraiment mettre les mains dans le cambouis. Sur ma chaîne indonésienne, dès que j’aurai le temps, je produirai une méthode ludique pour apprendre le français car j’ai une vraiment demande ! Et pourquoi pas leur proposer une formation pour apprendre à cuisiner français, à voyager en France, etc… Les possibilités sont infinies !

En plus de ça, je suis le produit d’un phénomène très intéressant : J’ai crée mon CV avec Youtube. A la base, je n’ai aucune formation en SEO, webmarketing ou tout ce qui s’y réfère. Et pourtant je viens d’avoir deux propositions d’embauche en l’espace de 3 semaines sur ces domaines. Je suis donc la preuve vivante qu’avec du travail, beaucoup d’efforts et de la créativité, il est possible de surpasser ce soi-disant système uniquement basé sur les diplômes et les écoles supérieurs.

Maintenant ta chaine grossie à vue d’oeil, qu’est-ce qui a changé dans ton quotidien de jeune youtubeur ?

Comme je le disais précédemment, je reçois des propositions d’embauche, mais aussi des demandes de collaborations, des demandes d’interview (!), des demandes de coaching, … Bref, beaucoup de sollicitations auxquelles il devient difficile de répondre ! Et je réalise que maintenant, les gens m’écoutent. Alors qu’il y a un mois, ma voix ne portait que peu. Comme quoi, un chiffre sur un compteur peut changer beaucoup de choses.

C’est comme l’argent, si tu en as, tu as une portée, si tu n’en as pas, tu n’es bon qu’à te taire. Ça me fait beaucoup réfléchir et j’ai vraiment envie de me positionner comme un “entrepreneur social”. La plupart des entrepreneurs du web ne sont focalisés que sur leur chiffre d’affaires. Ce n’est pas mon cas. Je souhaite bien sûr vivre correctement. Mais vivre correctement en fédérant et en apportant de la valeur. Si un type investi 1 dans une de mes formations, il faut minimum (à condition qu’il travaille bien) qu’il remporte 2. En plus de ça, la plupart de mes concurrents ont pour cible des “40 ans et plus” (ce sont eux qui ont le plus d’argent, ce sont donc eux qui feront fonctionner la machine à cash). Me concernant je souhaite me positionner sur les jeunes. Comme je le disais, je vise essentiellement les 18-35 ans.

Mais j’aimerais même atteindre les plus jeunes car je sais que certains me suivent. Et je suis bien conscient qu’à 15 ans, on n’a pas tellement d’argent pour investir. Un de mes rêves (un autre!) serait qu’un ado dise à ses parents “Papa, maman, est-ce que pour Noël ou pour mon anniversaire, vous pourriez m’offrir une formation de Bastien le pirate ?”. Le jour où ça arrivera, je pense que j’aurais réussi quelque chose ! 😉

Merci d’avoir accepté de répondre à mes questions et peut être à bientôt dans une de nos conventions SEO ? 😉

Why not ! Mais pour info, je pars en Indonésie fin avril 2017 et pour une période indéterminée. Une autre fois peut-être ! 😉

En savoir plus sur Bastien le Pirate :

Sa chaine youtube

Sa page Facebook

Reste ici malheureux, ce n’est pas encore fini 🙂 ! Bon j’allais pas vous lâcher comme ça et je vais vous dévoiler le résultat de quelques tests, infos recueillies et constatations que j’ai faite sur le sujet Youtube :

Tout d’abord, je rend hommage à cette superbe étude de Backlinko sur les ranking factors de Youtube. On y apprend que sur 1 million de vidéos étudiées :

  • Le nombre de commentaires a un impact fort
  • Que les vidéos longues (plus de 10 minutes sont privilégiées)
  • Que le nombre de vues est LE critère le plus important dans le ranking
  • Le nombre de partages a un impact significatif
  • Que le title de la video est important
  • Qu’il y a corrélation entre vidéo HD et présence sur la première page de Youtube

J’ai juste un doute que le premier indicateur, car je pense plutôt qu’il s’agisse d’une conséquence d’une vidéo populaire qu’elle soit plus commentée qu’une autre.

Résultats de quelques Tests SEO youtube

De mon côté j’ai lancé un test en plusieurs temps, en m’appuyant sur une interview de youtubeurs connus que j’avais réalisé il y a quelques temps. J’ai donc réalisé les optimisations suivantes :

-1/Est-ce que l’optimisation de la description de la vidéo impacte le ranking ?

-2/Est-ce que le nombre de commentaires impactent le ranking ?

-3/Est-ce que les backlinks vers cette vidéo impactent son ranking ?

-4/Est-ce que le Title optimisé, impacte vraiment le ranking ?

Résultat du Test#1

J’ai donc commencé par écrire une tartine sous la vidéo avec un texte long, structuré qui reprend toutes les suggestions de Google et Youtube sur le mot clef visé en question. Quelques semaines plus tard-> impact très faible

Résultat du Test#2

Possédant plusieurs comptes Youtube, j’ai commenté massivement la vidéo, répondu à un maximum de commentaires et j’ai eu des résultats non négligables mais plutôt timides.

Résultat du Test#3

J’ai fait quelques backlinks vers la vidéo directement et là j’ai eu des résultats mais indirects :). En effet sur le ranking de youtube, aucun impact clairement. Par contre en terme de vues, j’ai eu un petit boost car la vidéo se positionne dans les résultats enrichis de Google. J’irais même plus loin dans la constatation -> on peut forcer et manipuler l’affichage des  résultats enrichis sur une requête et donc avoir plus de vues qualifiées (comme on peut le voir sur le concours du “seo hero “)

Résultat du Test #4

J’ai changé le Title en l’optimisant sur la requête, et là aussi j’ai eu un boost, notamment dans la présence dans les videos “related”, ça a été sans doute dans cette liste de tricks, celui qui a eu le plus d’impact avec +20% de vues.

J’ai un 5eme test en cours, je vous le dévoilerai le moment venu en mettant à jour cet article.

Conclusion :

Connaitre tous les tips SEO de youtube ne vous garantissent pas la réussite absolue, il vous faudra vous adapter au format et à l’audience de ce média. Bastien l’explique très bien : être impactant, fun, avoir une bonne diction et rentrer dans la peau d’un personnage. Le tout en étant visuellement “propre” (montage, qualité du matos…)

J’en parlais avec lui avant de finaliser cette interview, car le paradoxe, c’est que les spectateurs de youtube détestent l’aspect webmarketing de certains vidéastes, pourtant s’ils vous demandent de manière outrancière des pouces bleus et de vous abonner, il y a bien une raison non ? Le fait que Bastien en ait parlé ouvertement, lui a valu pas mal de critiques.

Les “hacks Youtube” ne vous permettront que d’optimiser votre visibilité, et de profiter d’une fenêtre de tir pour surfer sur un buzz (c’est ce qu’on fait en seo/webmarketing non ?)  mais en rien celà ne va fidéliser votre audience.

pirate hacker

Comment Hacker Youtube par Bastien le Pirate
5 (100%) 5 votes

Articles SEO du même genre

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *