Serpstat, une alternative sérieuse aux gros tools SEO ?

Serpstat, une alternative sérieuse aux gros tools SEO ?

Connaissez-vous SERPSTAT ? Si vous êtes un vieux briscard du SEO il y a des chances, sinon il y a peu de chances que vous en ayez entendu parler. Pourtant cet outil en ligne, a des arguments pour étudier ce qu’un site a dans le ventre en terme de référencement.

Serpstat, un outil SEO 360 méconnu

J’avais déjà jeté un oeil à ce tool il y a 2 ans, mais force est de constater qu’il a bien évolué depuis. Aprés en avoir entendu parler sur Twitter, notamment par sa base colossale de mots clefs, je me suis donc permis de faire un focus sur celui-ci car il regroupe pas mal de fonctionnalités. Quand on monitore un marché ou un site internet, on a besoin de croiser pas mal de datas pour comprendre les stratégies, identifier les quick wins et autres leviers d’améliorations. Je me suis donc retrouvé, comme beaucoup à multiplier les abonnement par ci, par là pour avoir des features propres à différents tools et à donc dépenser un budget significatif pour avoir des informations. Serpstat se met, comme de nombreux autres candidats, à essayer de devenir un outil “360” mélangeant données On-site et off-site.

Si vous lorgnez vers les fonctionnalités phares des ahrefs et autres Semrush, Serpstat risque bien de faire votre bonheur. Jugez plutôt.

Les Features de Serpstat

Website Analysis

Domain analysis

Cette partie vous permet d’avoir une vue d’ensemble de ce qu’a dans le ventre un site web : un bref résumé de son profil SEO: son trafic estimé, ses mots clefs, mots clefs positionnés, le nombre de liens, la répartition de ses positions etc… du classique  mais l’interface UX est très visuelle, visible et agréable un cran au dessus de ce qu’on a l’habitude de voir sur les outils phares de la catégories. Ce que j’aime beaucoup dans cette partie c’est le cluster “competitors” qui montre le paysage de la concurrence avec les principales datas SEO de ceux-ci. Très utile par exemple lorsqu’on doit étudier un marché en SEO avec lequel on est pas à l’aise.

Overview

dans cette  partie on peut aller un peu plus loin dans l’affinage des données , on retrouve donc des infos essentielles attendues comme le positionnement des mots clefs par exemple mais surtout des fonctionnalités que j’apprécie particulièrement comme le Top pages, la comparaison de domaines, les mots clefs manqués et la détection des sous-domaines, feature que je n’avais vu jusqu’alors que sur peu d’outils SEO. Pour les mordus de SEA, des analyses des pubs payantes sont également présentes.

A noter aussi une section “Batch” qui permet d’analyser des domaines ou urls en masse, toujours plaisant lorsqu’on doit regarder des sites bien précis.

Je vous épargne le détails de la partie Keywords et linking, vous y trouverez tout ce qui est nécessaire à vos analyses et ceux qui aiment ahrefs ne seront pas trop dépaysés 🙂 Mais le point à soulever néanmoins ici c’est l’énorme base de mots clefs que propose Serpstat, notamment pour le marché US avec pas moins de 2 147 483 647 mots-clefs, ce qui en fait la plus grosse concentration du genre ! Ces bases de données sont mises à jour quotidiennement qui plus est !

A noter quand même des choses intéressantes dans la partie “content marketing” comme les questions posées par les internautes autour d’un site web ou bien l’analyse de la serp telle que le propose ahref ou seobserver

questions

Toujours dans le contenu, une feature indispensable pour affiner sa stratégie c’est le “related keyword”. A partir d’un mot clef de base, vous pouvez avoir une idée des mots clefs environnants les plus prisés et donc potentiellement les plus stratégiques.

related

Quelques mots aussi sur la fonctionnalité “Tree View”, elle génère un rapport qui vous permet de savoir quelles sont vos pages qui ont presque atteint le Top 10 des résultats de recherche pour les mots-clés cibles. Vous aurez donc tout intérêt à pousser ces pages via du maillage interne par exemple pour arriver sur la première page de Google.

Rank tracker

C’est une des parties pour laquelle Serpstat était réputé : le suivi de mots clefs.  L’outil est très intuitif sur cette partie avec une représentation graphique des positions. On a la possibilité d’affiner son analyse sur différents pays et moteurs (Google.fr, .it etc…) pour suivre par exemple les mots clefs sur de l’international. Le tout garde l’historique, le tout représenté de manière très graphique, de la matière en or pour faire d’éventuels reportings SEO.

capture history

Très utile pour voir par exemple d’éventuelles mises à jour de Google lorsque les positions bougent positivement ou négativement.

Un des points clefs, c’est aussi la comparaison immédiate avec les principaux concurrents, indispensable pour faire visualiser à son patron ce qu’il se passe sur une série de mots clefs ! (vous le sentez le vécu ?)

Audit

Comme bon nombre de ses confrère, Serpstat propose une section d’audit de site. Un crawler passe donc votre site web à la loupe pour en étudier les problèmes (404, titles dupliqués etc…), quick wins et autre datas potentiellement intéressantes que l’on trouve habituellement dans les outils spécialisés dans le crawl. J’ai bien aimé les notions de priorisation affichées, celà permet de dégrossir le travail quand on attache ce genre de chantier.

audit

Chose assez rare dans les outils d’analyse : une vraie section sur la rapidité d’affichage (loading speed) qui reprend les bonnes pratiques crachées par les lighthouse et consors. Il permet en outre de voir le rendu d’un site sur desktop ou sur mobile.

Tools en béta

Comme certains de ses concurrents, Serpstat propose des features avancées permettant d’avoir des données précieuses. Actuellement 2 sont dans cette partie, dont un que j’affectionne particulièrement : celui qui permet de clusturiser ses mots clefs et de faire de l’analyse sémantique un peu comme le keyword magic tool de Semrush.

cluster

Le clustering de ses mots clefs permet d’affiner sa stratégie de contenu, notamment pour les hierarchiser. Ceux qui font du cocon sémantique savent de quoi je parle.

Serpstat, combien ça coûte ?

L’outil est proposé à plusieurs tarifs selon les besoins avec pas moins de 8 plans allant de 19$ par mois à 299$, sûrement celui qui est le plus abordable et customisable sur le pricing sur tout le marché de ce genre de tool. Une bonne affaire pour débuter dans le métier dans se ruiner. A noter qu’on peut déjà avoir des données pas négligeables avec le mode gratuit.

Conclusion: mon avis sur Serpstat

Pas révolutionnaire sur ses fonctionnalités, Serpstat a surtout fait un gros travail sur la concentration des features vraiment utiles au quotidien pour le SEO d’une part. D’autre part, au niveau expérience utilisateur et lisibilité, c’est sans doute l’un des outils les plus intuitifs du marché. Et lorsqu’on lorgne sur des besoins de suivre du SEO aux USA, Serpstat prend une toute autre ampleur avec sa gigantesque base de mots clefs. On notera surtout son excellence dans le suivi des mots clefs et à ce tarif-là l’outil a le luxe de proposer plein de fonctionnalités. Un must have qui mérite un peu plus de visibilité dans la sacro-sainte place des outils du genre.

 

Si vous voulez en savoir plus :

-Site officiel de Serpstat : https://serpstat.com/

-Liste des fonctionnalités : https://serpstat.com/features/

-Chaîne youtube officielle de Serpstat : https://www.youtube.com/channel/UC8WHYsyidKd8GGDuyhQN3NQ/videos

Serpstat, une alternative sérieuse aux gros tools SEO ?
5 (100%) 3 vote[s]

Articles SEO du même genre

3 Commentaires

  1. Salut,
    Merci pour ce compte-rendu détaillé des features de Serpstat. La base de mots-clefs en français, elle est aussi intéressante que celle des us-en ?
    Outil développé en Russie ou en Ukraine non ?

    Répondre
    • Hello, l’outil est ukrainien mais sa vocation est internationale. Sa vraie force c’est sa base de KW USA, en france elle est pour l’instant d’un peu plus de 50 millions de mots clefs mais pour du suivi de la majorité de nos sites c’est amplement suffisant. Pour un site anglo saxon par contre, c’est vraiment top !

      Répondre
    • Bonjour! Je suis Catherine de Serpstat. Notre base de données française compte 53 millions de mots-clés. Elle comptera 73 millions dans un mois
      Notre base de données américaine compte 2.4B de mots-clés. En outre, elles sont mises à jour quotidiennement
      En savoir plus https://serpstat.com/stat/

      Répondre

Poster le commentaire

You have to agree to the comment policy.