Bref, j’ai participé au Concours SEO (et à l’event) NextLevel

Bref, j’ai participé au Concours SEO (et à l’event) NextLevel

Un grand concours SEO d’envergure vient de se terminer et avec lui son lot de péripéties et autres dramas. Dans tous les cas, participer à un challenge en référencement est toujours riche d’enseignements, et à ce titre celui-ci n’a pas démérité.

Il était une fois le concours Nextlevel

NextLevel lance un incroyable concours de référencement !

Organisé par Julien Jimenez, aka Korleon dans le milieu, ce concours était assez dingue en communication : Voiture à gagner, 20000€ de cadeaux et divers lots pour le top des mieux classés. Il “suffisait” d’être présent le plus haut possible sur la requête “smartphone pliable” en un minimum de temps (2 mois pour être précis). Plus d’infos ici.

Plus de 200 participants, et moi et moi et moi…

Chacun y va de sa propre approche et bien présomptueux serait de savoir comment notre ami le moteur Google va réagir avec exactitude. La mienne était de partir sur un site au NDD plutôt générique à la place d’un “machin-pliable.com”, histoire de rester sous le radar un tant soit peu. Je suis donc parti sur “Guide-smartphone.com”, en soignant un minimum le design (création d’un logo) et d’un semblant d’UX. Je suis radin en général, donc à part le NDD je n’ai rien acheté lors de ce concours : ni lien, ni contenu, aucun site dans mon réseau sur cette thématique, tout a été fait en mode “ninja” et autant dire que n’était pas gagné d’avance quand je voyais qui il y avait en face !

site concours seo

Un focus sur le contenu (aussi) et les premières attaques

Avant d’envoyer le site à bouffer à Google, j’ai écrit un (très long) texte unique sur le sujet en glanant des infos ça et là. La requête étant informationnelle, l’approche était complètement différente que le sujet d’un mot clef inventé (seo hero par exemple), il fallait rester au taquet sur toutes les  news sur le smartphone pliable et au lieu de regarder celles de la France, je regardais celles sur Google News US.

C’est la grande différence avec les précédents concours, c’est que celui-ci a été très concentré sur la création de contenu textuel alors que les précédents, j’avais la sensation que ce n’était pas ce qui primait.

Du coup, après quelques jours, mon site s’était déjà fait scrappé et dupliqué par un autre challenger ! J’ai donc modifié mon contenu et mis un script de cloacking en php pour contourner une grosse partie du problème.

D’autres choses moins sympas sont arrivées par la suite où des confrères se sont pris des vagues de backlinks pourris (viagra, cialis, porno et cie), et je n’y ai pas échappé ainsi que des Spam reports à Gogo. (coucou Labisse).

Le linking reste le nerf de la guerre

link

Sans surprise, si vous suivez l’actualité du SEO, le netlinking reste le vecteur le plus puissant pour se démarquer de ses concurrents. Quand vous avez des confrères qui réussissent à faire aussi joli et aussi riche sémantiquement que votre site (ce qui s’est vérifié dans ce concours), la seule chose qui pourra vous différencier de la masse aux yeux de google, c’est son autorité. Et pour celà les backlinks sont essentiels.

Certains SEO sont parti comme des gorets en liens, tandis que d’autres ont préféré rester discret. J’ai fait parti de la deuxième équipe. Et les premiers sites n’ont pas tardé à ranker très rapidement.

Le SEO en mode crevard

De mon côté je me suis toujours refusé à cracher la moindre thune pour les concours, pas envie de transpirer dans mon lit pour savoir si le site sur lequel j’ai tant investi se soit pris une douille. Donc je suis parti sur un bon vieux mutu OVH des familles avec un thème que j’avais déjà acheté (un page builder), permettant de monter des pages très rapidement sans (trop) toucher au code.

Sur les backlinks, j’ai appris que certains ont acheté des centaines voire des milliers d’euros pour remporter le challenge Nextlevel. Pour moi c’était hors de question, donc la majorité de mes backlinks, pour ne pas dire la quasi totalité. Merci pour les liens NSEO viagra, cialis et autres ancres adultes, ils n’ont eu aucun effet négatif, ce qui montre que Google est désormais plus affûté sur cet aspect.

La stratégie, qui est pure version personnelle, consiste à établir tous les liens de type “autorité”/”entité” en premier : Annuaires pro, pages adresses “officielles”, profils sociaux…etc… avant de varier un peu tout celà. Et de donner un bon gros coup de collier à la fin. Le tout, sans trop forcer a fini par positionner le site dans le Top 5 du concours mi Fevrier et de rester presque jusqu’à la fin (souvent dans le top 10).

La fin tragique

tragedie seo

La fin approchant, les dernières cartes s’abattent car mon blog perso rankait aussi avec une page “pousseuse” qui était depuis un bail en rel=canonical vers mon site de concours, je fais en sorte de forcer l’indexation de spots et je redirige tout en 301  le jeudi/vendredi. Dimanche, je reçois – ainsi que de nombreux SEO qui participent au concours (pour ne pas dire la totalité) – un message indiquant une action manuelle sur le site pour lien entrant factice sur le site du concours et liens sortants factices sur certains des sites sur lesquels j’ai fait des liens.

En regardant les logs, je rejoins plusieurs SEO sur le fait que je pense que un ou plusieurs QR de Google a scrupuleusement et manuellement nettoyé la serp qui affichaient des publicités google adwords et shopping, dans le but de faire mal, et très mal à beaucoup de participants pour les décourager de recommencer.

ce sont donc les sites qui ont eu le moins de “douilles” (et une bonne autorité) qui sont restés debout, mais ils furent peu nombreux.

Ce que j’en ai retenu (pour ma part) :

On trouve toujours de quoi dire en participant à des concours SEO et celui-ci n’échappe pas à la règle :

  • Le cloacking marche toujours bien (j’ai jamais ranké aussi haut qu’avec le cloacking)
  • Les sites  pousseurs qui font les liens se sont fait pénalisés ce qui est assez rare
  • Les sites du concours qui se sont fait flinguer, sont pourris jusqu’à la moelle car même les sous domaines ont la pénalité !
  • Les liens “scrutés” par google étaient surtout les liens intext et les liens footer
  • Les liens menu semblent ne pas avoir été trop “regardés”, prouvant que Google les traite de manière différente que le reste ?
  • Les  liens même non optimisés se sont pris une taule

Sur l’éthique, le concours seo, tous les coups était permis. Il y a donc eu du négative SEO et du scrap, ce n’est pas ma vision d’un concours de tirer dans les pattes d’un confrère, mais je ne peux pas blâmer le fait que celà existe. Dans tous les cas faire ce jeu est toujours riche d’enseignements et celui-ci n’échappe pas à ce constat.

L’event Nextlevel de Lyon

Je suis parti à l’évent de Nextlevel, pour celles et ceux qui ne connaissent pas cet outil, il s’agit d’un tool d’achat de liens sur des sites déjà positionnés sur des mots clefs. Une autre approche du netlinking qui par ailleurs marche très bien.

J’avais déjà participé à un event organisé par la team Korleon (Black and white SEO) et ce fut l’un de mes préférés, là encore Julien Jimenez a fait très fort en mélangeant habilement conférences et “off” pour que tout le monde puisse avoir le temps de discuter et de se rencontrer.

Les présentations étaient très orientées “black hat” et sans langue de bois, ce qui fait la force de cet event :

-Le cloaking avec le DNS pour une meilleure webperf avec Nicolas Jean Nikozen

Une manière astucieuse d’utiliser l’hébergement pour augmenter ses performances

-Questions/réponses avec Paul Sanches et Julien Jimenez

2 poids lourds du SEO qui ont répondu sans détour à tout un tas de questions, beaucoup tournées vous l’imaginez bien autour du concours, avec leur vision, quelques tips (notamment sur l’indexation) où l’on a appris que le fameux “Milk” sur le challenge SEO était Paul Sanches !

-Romain Pirotte (aka woods) et Ninjalinker (David Dragesco)

Sur la thématique de générer de l’argent rapidement avec le black hat seo : là on est dans du punk, faire des sites “poubelles” , prendre l’argent le temps que ça marche et en remonter un autre quand un des sites s’est fait éclaté. Je connaissais cette manière d’aborder le référencement mais j’ai été surpris combien Google et son “IA”bouffe de la merde en terme de contenu éditorial et combien des utilisateurs arrivent encore à acheter sur des sites “poubelles” alors qu’on galèrent pas mal tous à transformer sur nos sites classiques 😀 !

Ninjalinker, lors de cette présentation pour montrer comment il a Hijacké l’un des participant dans le concours (l’un de ses nombreux tests), ce qui montre que le NSEO et le vol de paternité n’est pas une légende.

-Conférence du gagnant (Waka)

Aurélien Sacaze, qui a du improvisé une conférence lors de sa victoire, a du faire l’exercice de montrer sa strat et ce qu’on peut en retenir c’est qu’elle fut très “classique” et très commune à beaucoup de SEO : contenu sur l’intention (clairement sur le concours, celle-ci s’est orientée petit à petit sur la thématique des “meilleurs téléphones”), netlinking progressif, achat de liens, PBN… rien apparemment de très exotique, ce qui  montre que les “grands classiques” du SEO fonctionnent toujours, en tout cas celà lui a été profitable, il faut être beau joueur, donc félicitations à lui !

-Conférence de Stephane Madaleno sur l’automatisation avec Zennoposter

Conférence très intéressante sur l’utilisation de Zennoposter pour créer ses sites et réseaux de sites en automatique avec cet outil. Si vous ne le connaissez pas, je vous invite à participer à la formation SEO high Level où une présentation dédiée est donnée sur les multiples usages que l’on peut faire de ce tool.

La journée a été rythmée par des “olympiades” et de nombreux lots à gagner offerts par les sponsors et organisateurs, la team a aussi été très généreuse sur les Goodies, comme à son habitude 😉 Bravo à eux.

Très heureux d’avoir pu voir et revoir pas mal de confrères et comme souvent, on manque de temps pour tous échanger davantage : Nicolas Mercatili (Semjuice), Yannoth (Seoquantum), Kevin Richard, Mickael Challet, Patrick Chareyre, Paul Sanches, toute la team Digimood, Pascal de clicclicbangbang.com , Ninjalinker, la team O2switch, Michael Turcan et bien entendu toute la team Korleon/Nextlevel, bravo à eux !

 

Bref, j’ai participé au Concours SEO (et à l’event) NextLevel
5 (100%) 8 vote[s]

Articles SEO du même genre

3 Commentaires

  1. Super retex du concours et de l’event comme toujours

    Répondre
  2. Super merci pour ce résumé. Petite question: Quand tu dis le cloaking marche toujours, peux tu preciser de quel cloaking parles-tu ? Contenu ou backlink?

    Répondre
    • Les 2 ! 🙂 Mais pour ce concours c’est surtout du cloaking de contenu qu’il y a eu pour éviter les scrappers

      Répondre

Poster le commentaire

You have to agree to the comment policy.