Google change ses recommandations sur les liens

Google change ses recommandations sur les liens

Les mises à jour de Google se font de plus en plus dans la surprise. Alors que nous sommes nombreux à attendre des choses importantes comme le transfert de toutes les anciennes fonctionnalités de la Search Console dans la nouvelle, la firme de Mountain View a sorti de nulle part de nouvelles règles de recommandations sur les liens.

Nous connaissions les liens classiques (dit “Dofollow” dans le jargon SEO) et les liens “nofollow” qui indiquent aux robots de ne pas suivre ces liens. C’est encore un sujet à débat dans la sphère du référencement mais le nofollow ne transmet aucune autorité d’une page à une autre contrairement au lien dofollow.

Le 9 septembre dernier donc, sur son blog pour les webmaster, Google nous sort la prise en compte de 2 nouvelles règles (rel)

  • rel=”sponsored”
  • rel=”ugc”

Lien de l’article en question : https://webmasters.googleblog.com/2019/09/evolving-nofollow-new-ways-to-identify.html

En résumé le “sponsored” est relatif aux liens issus de partenariats payants (et donc potentiellement de l’achat de liens), tandis que le “ugc” est relatif aux liens générés par les utilisateurs comme par exemple dans les forums, commentaires de blogs etc… Ces 2 nouvelles règles seront traitées de la même manière que le “nofollow”. Il faut savoir que le Nofollow est (fortement) recommandé par Google pour les liens externes. Pas de panique, si vos sites utilisent le nofollow, vous n’avez rien à changer.

Faut-il passer par ces attributs de liens à tout prix ?

Je vais tuer le suspense tout de suite : ma réponse est non. Si vous utilisez du nofollow, ne touchez à rien. Si vous indiquez un attribut pour chaque lien fait, vous êtes sûrs d’apprendre à Google à détecter le “pattern” des backlinks “rémunérés”.

Pour rappel Google incite déjà les blogueurs à faire tous leurs liens sortants en Nofollow, et les récents tests et concours montrent qu’ils sont très regardants là dessus. Des pénalités existent pour “liens sortants factices” au même titre que les liens entrants.

Bon nombre de webmasters ne sont pas très à l’affût de ce qu’il se passe en SEO, et en 2019 je suis encore surpris de découvrir des “digital natives” ne pas connaître une seule ligne sur ne serait-ce qu’un seul principe du référencement naturel. Entre les béotiens et ceux qui vont avoir peur des représailles vont sans nul doute passer à l’action pour appliquer ce type de liens dans tous leurs opérations de partenariats.

Les forums, je pense, vont être les premiers à passer à l’action avec des évolutions pour mettre des règles générales sur les liens (légitimes) faits par les utilisateurs en transformant tous les backlinks en “rel=ugc”.

Donc, au même titre que les capchas où vous apprenez les bots à faire de la reconnaissance visuelle, vous allez aider Google à détecter les liens rémunérés. Ce serait comme avouer sa faute devant lui en montrant clairement que vous avez acheté un lien.

Cela dit, je conçois qu’il peut y avoir des liens “paid” légitimes comme des opérations de communications dans lequel on ne va pas nécessairement chercher à manipuler l’algorithme mais plutôt à inciter les visiteurs à cliquer sur le lien d’une marque (lien tracké), là on peut sans doute imaginer l’utilisation d’un tel attribut.

Que risque t’il de se passer dans le futur ?

Je pense que Google va laisser tout le monde faire sa sauce avec ces attributs pendant un bon bout de temps en ne laissant rien paraître en terme de pénalité. Par contre quand ils seront prêts, au même titre que la mise à jour Penguin de 2012, des pénalités risquent de tomber en masse pour liens entrants factices lorsque trop de lien avec le “rel=sponsored” seront présents ou pire : lorsque trop de liens qui ont le même “pattern” que les “rel=sponsored”. Les liens forums et blogs eux, seront avec la règle “rel=ugc” et ne transmettront plus aucune puissance au même titre que les liens “nofollow”.

Le cas du Négative SEO (NSEO)

Une technique de NSEO bien connue est de sur-optimiser les ancres textuelles de ses liens entrants de manière à être clairement dans le radar de Google et de ses outils de détection. C’est de plus, un cas récurrent de pénalité manuelle. Que se passerai-t’il alors si on utiliserait ces attributs de manière néfaste contre vous ? Par exemple si quelqu’un place pour vous des liens “rel=sponsored” en masse qui représenterait une partie importante de votre profil de liens ?

Si ces liens sont destinés à ne transmettre aucun “jus”, cela peut par contre signifier que vous avez potentiellement une activité avérée d’achat de liens pour manipuler l’algo de Google et donc alerter la firme sur vos agissements au risque de vous prendre une pénalité non méritée.

Curieux de voir comment ils traiteront ce type de cas. Mais je ne vous conseille pas de prendre le risque d’essayer.

Donc en résumé : restez naturel 😉

Poster le commentaire

You have to agree to the comment policy.